août 3rd, 2010 PARTICIPER À LA DISCUSSION

Posted In: Musique (divers), Nouvelles

Étiquettes :


Voici la première chronique d’un nouveau collaborateur: Dr. Amatik

Hip hope

Aller au super marché le ventre vide, c’est mettre dans son panier la première baguette de pain à vapeur qui aura raison de l’organe olfactif. Écrire un couplet le ventre vide, les poches à sec c’est écrire avec des crocs tenant le stylo comme un objet contondant. Quand un rappeur a faim, il nous livre une performance digne d’un gladiateur devant une masse febrile juste a l’idée de savoir que celui qui est prêt à mourrir pour ces arts est à 2 coups d’épée de rentrer au cachot pour un délit.

En réalité l’ex-gladiateur n’est jamais rentré au cachot, il s’est trouvé une jobbine au chateau, il travaille pour la reine, il est fonctionnaire au federal. Il ecrit le ventre plein, il ne giffle plus sa bitch de rap pour qu’elle danse le week-end, il la caresse, lui paye des sessions d’enregistrement dans des places qui ne vont pas en bas de 24 bits (on est loin du son du sampler SP-12 de Pete Rock à 12 bits). Il n’a plus la rage d’entan, il a remplacé les bouteilles de 40 par des bouteille de 20. Vin, dis-je.

Au centre-ville devant la place Mc-gill, ses anciens camarades de guerre lui reprochent de ne plus porter ses timbs. Il sourit, sachant qu’autour de lui, il n’y a presque plus de verdure pour y enfoncer de telles semelles. Il n’est plus un stigmate au nom de la religion urbaine, sa couronne d’épine il l’a oté à la sueur de son front. Mlle Rap est dans le placard depuis un bout, l’encre de son stylo est au fond de l’ocean pacifique. Son monde est rendu peace.

« vite, bitch sort du placard ! »
«-Qu’est ce qu’il ya ? Ca va ?

-Oui, quelqu’un de l’empire de ces arts m’offre l’opportunité de performer aux côtés d’un des plus grands gladiateurs de notre épôque. Il va y avoir du sang. Sorts les épées !

-Euh Chérie ! T’as juste des couplets qui parlent de bbq, de boire sur la plage, ya meme plus de sang dans ton stylo. Deuxiement, pleurer à chaudes larmes ca fait du bien, mais un jour la pluie cesse et les rayons du soleil devoile le spectre de couleur qu’on ne voyait plus, le dos toujours accoté sur le mur des blocs gris. »

Le mack in touch avec le béton est devenu le pc de bureau. Il parlait de devenir riche un jour, lui qui n’avait que 2 gigs au 6 mois. Ce soir Il se replit comme un laptop avec son sac de chips plongeant dans sa memoire. Il pense. Un guerrier l’est pour la paix, sinon il devient un fakir qui évite tout baume pour ses blessures fantasmant sur les bouteilles de bière cassées. Ya pas de grind sans faim mais comme ce blog, tout film doit avoir une …Fin.

7 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

dramatik614-428x285